ma vie

Hamburg meine Perle

Voilà un peu plus de deux ans maintenant que mon Lebenslangerschicksalsschatz et moi sommes installés à Hambourg, tout au nord de l’Allemagne. Pour être tout à fait honnête, quand il m’a dit à l’époque qu’il avait un entretien à Hambourg, je ne savais même pas où ça se trouvait et je me demandais même intérieurement si c’était plutôt en Allemagne ou aux Pays-Bas. Alors autant je suis très forte au jeu des capitales, autant pour d’autres villes je suis une vraie tanche. J’apprendrai par la suite qu’Hambourg est la 2e plus grand ville d’Allemagne, et le 3e port d’Europe. Et qu’en bonne ville portuaire, elle bouge !

Lire la suite

Publicités

Liebster Award

La semaine dernière, j’ai été nommée par Barbara Gourde et La FabriqÜd pour le Liebster Award. Mais qu’est-ce que donc ??

Je copicolle :

« Les Liebster Awards ont été créés afin de promouvoir les blogs ayant relativement peu d’audience ou que l’on veut faire découvrir au plus grand nombre. Le principe est relativement simple :

Vous recevez un tag « Liebster Award » de la part d’un blogueur ayant lui-même participé à cette chaîne.
Vous partagez 11 anecdotes sur vous.
Vous répondez aux 11 questions qui vous sont posées.
Vous posez à votre tour 11 questions.
Vous envoyez enfin un tag « Liebster Award » à 11 une blogueuse qui compte moins de 200 abonnés et que vous souhaitez faire connaître.
Vous informez la personne qui vous a nommée que vous avez rempli votre tâche. »

 

liebster

 

Lire la suite

Hey bonjour !

En septembre, pour mon anniversaire, j’ai reçu une petite machine à coudre. Depuis le temps que j’en voulais une ! Mon Lebenslangerschicksalsschatz a vraiment assuré. A moi la garde-robe fait maison ! Enfin, avant d’en arriver là, y’a du boulot. La première fois que j’ai touché une machine à coudre ne remonte qu’au mois d’avril dernier. Ma maman m’avait gentiment et patiemment présenté une première approche de la couture à la machine. Programme : comment mettre le fil dans le dédale mécanique, régler le point, surfiler les bords. Une demi-heure plus tard, me voilà en train de m’entraîner tant bien que mal à coudre droit. Mais quelques minutes plus tard, je dois arrêter à cause des coupures d’électricité. Et oui, mes parents habitent un pays où l’électricité 24h/24 7j/7 est un luxe.

Nous voilà donc en octobre, je commence à m’occuper de cette petite machine. Je commence par les ourlets des rideaux, et par ajuster la taille des taies d’oreiller (en Allemagne la taille standard des taies d’oreiller Ik*a est de 80×80 cm – idéal pour une nappe de piquenique). C’est à peu près facile, c’est tout droit ! Et puis bon, on n’a pas non plus 36 rideaux ou 65 taies d’oreiller, donc je me lance dans des aventures plus risquées, genre des petits pots en tissu pour la salle de bain, des housses de téléphone, ou encore un étui à lunettes et un grattoir pour le chat.

Fin octobre, je rentre à Paris quelques jours et je passe chez Brin de Cousette. Venue à la base juste pour me poser un peu, feuilleter les livres et boire un bon thé, je repars une heure plus tard avec des tissus en pagaille et mon premier patron de vêtement, la fameuse jupe Chardon de Deer & Doe. Et depuis ma collection de patrons s’agrandit doucement, d’ailleurs je ne sais pas encore comment ranger proprement tout ça.  Je commence plein de projets, mais les débuts sont difficiles, j’ai beaucoup de ratés… Puis en janvier je crée un compte sur Thread & Needles, et finalement aujourd’hui j’ouvre mon blog. J’y reprendrai d’abord les projets déjà présentés sur T&N, ce qui devrait me laisser un peu de temps pour finir mes derniers dossiers en cours et d’en commencer de nouveaux :)