intemporels pour bébés

Petit manteau intemporel

Il y a un peu plus de deux ans, je m’étais cousu une veste H du livre Dressing Chic dans un joli tissu de laine mélangée. Je l’avais coupée dans la taille la plus petite qui était bien sûre trop grande, et après avoir bricolé et raboté de manière peu orthodoxe j’ai décidé de la garder malgré le résultat peu convaincant. Je l’ai mise une fois, à un beau mariage d’été, accompagnée de ma robe Georgina. Elle est ressortie d’un lavage en machine en ne ressemblant vraiment plus à rien, et je l’ai mise de côté en attendant un éventuel recyclage.

Cet été j’ai donc préparé l’hiver de mon petit gigot et ressorti ma veste à recycler. J’ai choisi le modèle du manteau du livre des Intemporels pour Bébé de Citronille. À vrai dire je n’ai recyclé que les manches, la veste étant coupée dans des pans de tissu trop petits pour être réutilisés sur ce modèle. Les manches sont tout de même en deux parties au lieu d’une. Le corps du manteau a donc été coupé dans le reste du tissu non utilisé.

Je l’ai doublé de flanelle pour un côté tout doux et bien moelleux, toujours dans des chutes. À ces deux couches, j’ai ajouté, pour l’intérieur des manches, une couche en tissu en coton fluide qui glisse bien, parce qu’enfiler des manches en flanelle sur un pull pour un bébé de 6 mois bonjour l’angoisse. J’ai utilisé les chutes de ma robe Georgina. J’aurais du utiliser ce même tissu pour border la poche, mais j’avais déjà agrémenté cette dernière du joli biais que j’avais fait pour les kimonos des jumeaux.

Enfin, j’ai cousu un petit bouton tout choupi là où se trouve le bouton pression. Et voilà, mon petit gigot est prêt pour affronter l’hiver hambourgeois :)

Lainage, flanelle de coton et bouton lapin chez Stoffe.de Tissu fleuri des manches chez Frau Tulpe à Hambourg | Tissu à oiseaux Surprise surprise kissing birds de Jolijou chez Kleinkariert

Couture pour gigot

Oh hai :)

Voilà 4 mois qu’est arrivé notre petite paupiette petit gigot, joie et bonheur, la grossesse c’est sympa mais je commençais à en avoir ras la moumoute d’avoir des pieds gonflés comme des feuilletés saucisse (toi même tu sais). On a passé un été plutôt sympa, et j’ai vu des tas de levers de soleil (toi même tu sais — bis). Ma machine à coudre n’a pas beaucoup servi depuis, je vais donc présenter des vieux projets (la feinte). Voici le deuxième volet de couture pour bébé (clic clic pour le 1er chapitre).

Lire la suite